•  
  • Suivez votre commande...
  • Contactez-nous
  • Consultez votre météo locale et le sens des vents...
  • Signalez la migration des bécasses...
  • Suivez la migration prénuptiale de la Bécasse des bois...
  • Club National des Bécassiers
  • Dates d'ouverture 2015 / 2016
  •  

Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...

ROUTE DE LA TRANSHUMANCE 2017, une belle aventure humaine...

Au départ du Lac d'Estaing dans les Hautes Pyrénées le samedi 2 septembre 2017 et durant trois semaines, c'est depuis les Pyrénées et jusqu'à la Gironde qu'un troupeau de 600 têtes, de moutons, de chèvres, d'ânes seront accompagnés de leurs chiens de montagnes des Pyrénées.

C'est avec les bergers Stéphane et son fils Txomin IRIBERRI, que ce troupeau va parcourir les 280 km qui séparent les estives du Lac d'Estaing dans les Pyrénées Atlantiques, jusqu'à Aillas en Gironde pour arriver le dimanche 24 septembre 2017.

Cliquez sur la carte ci-après pour accéder directement sur une carte interactive Google Maps.

Les pastilles de couleur correspondent aux Communes d'accueil de chaque étape de LA ROUTE DE LA TRANSHUMANCE 2017.

Cliquez sur une pastille de la commune-étape de votre choix, vous y lirez le programme festif et convivial qu'elle vous propose et les contacts utiles pour vous aider à organiser au mieux un moment en famille et/ou avec vos amis...


LA ROUTE DE LA TRANSHUMANCE - Septembre 2017 - Images



Site officiel de LA ROUTE DE LA TRANSHUMANCE

Rédigé le  19 août 2017 22:10 dans Evènements sportifs et culturels...Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...Randonneurs, marcheurs et coureurs sur les chemins et sentiers de montagnes...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Mandy et Festine portent nos sonnailles pour le bien-être des nôtres...

La zoothérapie est une méthode qui utilise, à des fins préventives, thérapeutiques ou récréatives, les liens naturels et bienfaisants qui ont toujours unis les humains et les animaux.

Marie-Pierre BIGILLON travaille essentiellement auprès de personnes âgées en EHPAD (et plus particulièrement avec des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer) mais également avec de jeunes autistes et des personnes en fin de vie dans des services hospitaliers ou de soins palliatifs.


Marie-Pierre et Françoise ont recours à une petite équipe d'accompagnants qui sont :

- Brindille, Border Collie

- Corail, Berger Australien

- Mandy, Caniche

- Festine et Coquette, chèvres Poitevines

- Poucinette, lapine bélier naine.


Voici le caniche, MANDY et la chèvre Poitevine, FESTINE de l'Association de Zoothérapie "Tendre la patte" en Isère portant leur sonnaille.

MANDY-Caniche_de_l_Association_de_Zootherapie-de_l_Isere   FESTINE-Chevre_Poitevine_de_l_Association_de_Zootherapie_de_l_Isere

Elle permet de stimuler les bénéficiaires par diverses activités à travers tous les gestes du quotidien, afin de les aider à conserver leurs acquis, tout en tenant compte de leurs capacités et de leur bien-être. Le but étant qu’ils soient au maximum acteurs de leur vie.

La présence de l’animal (chiens, lapins, chèvres) contribue à l’amélioration de la qualité de vie, du bien-être, tout en maintenant un lien social bénéfique à tout âge.

L’association « Tendre la patte », fondée en 2008, propose un programme d’interventions et de prévention où l’animal est utilisé comme un agent de motivation, de stimulation, de médiation auprès d’un public fragilisé (enfants, personnes âgées, handicapées ou autres…) à domicile ou en structure.

Pour en savoir davantage, Cliquez-voir l'image ci-après


Tendre_la_patte_Association_de_Zootherapie_38_ISERE_ENTRE-DEUX-GUIERS

Rédigé le  27 juin 2017 20:42 dans Evènements sportifs et culturels...Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...Personnalisées, elles peuvent l'être......  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 juin 2016, Fête de la transhumance à Die en Vercors...

LE PASTORALISME A FACONNE LES PAYSAGES DU VERCORS

Le Pastoralisme a façonné, entretenu, aménagé, géré, les paysages des territoires sur lesquels il s’est développé, porté par le travail des éleveurs et des bergers qui, en les parcourant avec les brebis, n’ont eu de cesse d’en dessiner et tracer les contours tout en les valorisant… Alors croisons nos regards ! Changeons de lunettes ! venez apprécier et échanger sur la diversité des regards portés sur les paysages pastoraux !

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE CI-APRES POUR VISITER LE SITE DE FETE-TRANSHUMANCE

Die_Pays_de_la_Clairette_VERCORS_Fête_de_la_Transhumance

Rédigé le  9 juin 2016 21:00 dans Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...Evènements sportifs et culturels...Randonneurs, marcheurs et coureurs sur les chemins et sentiers de montagnes...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Lundi 25 mai 2015, 32ème transhumance à Saint Rémy de Provence, CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE...

Programme de la journée du lundi 25 mai 2015 • de 9h à 19h :  Foire à la brocante, foire aux fromages, concours de peintures sur le thème de la transhumance - place de la République• de 10 à 13h :  Stand bavarois - place de la République organisé par le Comité de jumelage Saint-Rémy / Pfarrkirchen• 11h :              Passage des troupeaux• 12h :              Repas - plateau de la Crau, Triage des bêtes et démonstration de chiens de bergers Menu du Repas des Bergers de la Transhumance Reservation: 06 16 78 61 55 à partir du 18 mai 2015Tarif: 25 euros/pers1/2 tarif: de 5 à 12 ansGratuit: -5 ans Détail du menu à venirrouille setoiseragout de flageoletcôtelettes et gigôt d'agneau à volontéfromagesalade dessertvin rouge, rosé à volonté Vous êtes intéressés?Envoyez le montant par chèque à l' ordre suivant: Les bergers de Saint-Rémyadresses:Mairie de Saint Rémy de ProvenceService placierMairie de Saint Rémy de ProvencePlace Jules Pelissier13210 Saint Rémy de Provence  C'est l’une des plus belles fêtes traditionnelles de Provence. Chaque année, les troupeaux de moutons quittent la Provence au printemps pour les pâturages des Alpes. Ce voyage se faisait autrefois à pieds nécessitant parfois plus de dix jours de marche. Cette fête reconstitue une coutume ancienne.Elle réunit chaque année tous les éleveurs de la région et leurs troupeaux, plus de 4000 brebis, agneaux et béliers ainsi que des chèvres et ânes de transhumance encadrés par les bergers en costume traditionnel défilent le matin autour du centre ville.Toute la journée, brocante et foire aux fromagesLa question des origines de la transhumance en Provence mobilise les historiens et les archéologues. Les grands déplacements de troupeaux de la plaine à la montagne avaient probablement disparu durant le haut Moyen Âge, faute des conditions politiques (organisation territoriale et sécurité des chemins) et économiques (marchés pour écouler les produits des troupeaux) nécessaires à de telles entreprises.Mais la découverte dans les années 1990 dans la plaine de la Crau de fondations de nombreuses bergeries datant de l'époque romaine et de l'âge du Fer laisse à penser que déjà dans l'Antiquité des troupeaux d'ovins transhumaient, corroborant Pline l'Ancien affirmant que dans "les Plaines-de-pierre" de la province Narbonnaise les moutons "par milliers convergent depuis des régions lointaines pour brouter".Le balancement des troupeaux se remet en place dès avant le xiie siècle à l'initiative des communautés montagnardes, qui ne peuvent nourrir en bergerie des troupeaux importants durant les longs hivers, et vont chercher l'herbe des plaines. Les grands monastères (Abbaye Saint-Victor de Marseille, Boscodon…), les imitent dès le xiiie siècle en mettant en valeur leurs possessions dans le haut comme dans le bas pays, imités, à partir du xive siècle par les grandes familles nobles. Il s'agit alors d'une transhumance de la plaine à la montagne, avec des troupeaux de mille bêtes et plus.Les archives du Comté de Nice font état de contrats passé au début du xive siècle, entre des montagnards et des éleveurs de basse Provence. Les premiers ayant rapporté au pays les troupeaux des seconds. C’est à partir de 1325 que l’on voit des éleveurs envoyer en commun de gros troupeaux (de près de 2000 têtes) vers les pâturages de haute montagne. Dans un premier temps, cette transhumance sera perçue par beaucoup comme de la concurrence pour les élevages de montagne (Musset, 1986). Dans Sociétés paysannes, Henri Mendras citait ce conflit de pouvoir comme illustration d'un processus d'installation d'un équilibre entre ressources naturelles et exigences sociales (Mendras, 1976).De nombreux actes notariaux parus après 1380 témoignent de ce mode de transhumance. Au xve siècle, la grande transhumance, réservée au siècle précédent aux troupeaux des grandes familles et des éleveurs riches, se démocratise. L’estivage des moutons devient massif. À partir de 1450 chaque année entre 40 000 et 50 000 moutons quittent Aix-en-Provence et ses alentours pour les alpages (Leydet, 1982). À partir de là, la grande transhumance ne cessera de s’étendre vers le nord. (cf.Wikipédia) Départ en montagnes (Edouard BARROT)Ils ont bouclé les bâts devant la bergeriePuis chargé les guenilles dessus le charreton Les ânes ont deviné le branle-bas qui se passe Le troupeau quitte Crau pour regagner les monts. Les béliers sont en tête avec les grandes sonnailles Les pâtres crient fort mêlés aux aboies des chiens Les brebis en se pressant filent long du sentier En cueillant le peu d’herbe tout en faisant chemin Le Bayle au grand chapeau semble mener la fête De cette procession qui s’égraine à loisir Des bâts bombus l’agnelet sort la tête Les clameurs de l’aube se répandent à plaisir,  Par sentier, par chemin sous un manteau d’étoiles Ils s’en vont nobles et fiers dans la nuit finissant Offrir à la montagne ses reflets de printemps Pâtres qui avaient choisis la vie la plus belle ! 
Rédigé le  10 mai 2015 11:31 dans Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Brebis en marche vers les estives, elles portent nos bombées choisies par leur berger...

 L'élevage ovin de nos montagnes...La France peut affirmer avec fierté avoir l'une des productions ovines les plus diversifiées en termes de régions et de types de production, avec plus de 30 races répertoriées.Les moutons sont élevés partout en France, soit en grands troupeaux de plusieurs centaines de brebis, soit en complément d'autres productions. Cette présence des ovins est très souvent justifiée par la nécessité d'utiliser les parcelles et les ressources fourragères les plus pauvres ou seulement valorisables en prairies. Ainsi 80% de la production ovine est réalisée dans des zones sèches, défavorisées ou encore de montagne et de haute montagne. Le cheptel ovin de nos montagnes est orienté autour de deux productions : - la production de lait qui concerne 1 300 000 brebis, est principalement située dans trois bassins de production : la Rayon de Roquefort (Aveyron, Lozère, Tarn), les Pyrénées-Atlantiques et la Corse. - la production de viande qui concerne 5 000 000 brebis destinées à produire uniquement des agneaux de boucherie. Elle est présente dans l'ensemble du territoire. Les races ovines qui peuplent nos massifs peuvent être classées en deux types différents :- Les races rustiques, exploitées dans les zones difficiles de moyenne et haute montagnes : Blanc du Massif central, Préalpe du Sud, Limousine, Lacaune viande...- Les races laitières, élevées pour la production de lait et de fromages : Lacaune, Manech tête noire, Manech tête rousse, Basco-Béarnaise...www.races-montagnes.com  Voir les modèles de cloches, sonnailles et grelots disponibles... Le Pastoralisme...Les zones de montagne couvrent 36% du territoire européen et représentent 18% de la population totale. La moitié des pays européen n’ont aucune zone de montagne alors qu’en France, une exploitation agricole sur cinq est située en zone de montagne.Ce sont les surfaces classées selon l’altitude (700m), la pente (plus de 20% sur 80% du territoire) et autres critères spécifiques permettent d’être considérées en zone de montagne. Après diagnostics, sont proposées au Préfet, au ministre de l’Agriculture qui prendra un arrêté interministériel après avoir reçu la validation par le Comité des Structures Agricoles et du Développement Rural (Comité STAR) de la Commission Européenne.Le pastoralisme décrit la relation interdépendante entre les éleveurs, leurs troupeaux de ruminants et leur biotope.Cette relation débute il y a environ 10 000 ans avec la domestication de certains animaux à l'instinct grégaire.Économiquement et socialement très important dans les sociétés rurales ou primitives, le pastoralisme a décliné dans le monde occidental avec l'exode rural et l'agriculture industrielle. En France, l'activité pastorale a existé au XIXe siècle dans les régions de grande culture. Aujourd'hui, elle se confine essentiellement aux zones d'accès difficile où les grandes cultures n'ont pas leur place.www.pastoralisme.frL'Europe soutien le pastoralisme en France La Transhumance...Dérive du Latin trans « à travers » et l'humus « le sol »La transhumance correspond au déplacement du bétail (vaches, moutons, chevaux) vers la haute montagne pour les mois d'été, parce que les fermes dans les basses terres sont trop petites et bénéficient. Leur période de montagne commence à la fin de mai et début juin, et se termine au début Octobre.Processus vieux comme le monde, l'histoire de la transhumance, pour beaucoup, commencerait au Moyen Age. Elle est repérée tant dans les textes que dans l'iconographie. La présence d'anciennes bergeries de montagne dans la Drôme et l'utilisation prouvée de grottes pour abriter les troupeaux plaident pour une origine reculée. Jusque dans les années 1970, la transhumance concerne principalement vaches et brebis, laitières et fromagères avec une importante activité. Dans certaines régions, jusqu'au siècle dernier, presque tous les membres d'une famille se rendaient en haute montagne avec leurs troupeaux, et vivaient dans des cabanes en pierre rudimentaires. Ce système, qui a évolué au cours du moyen-âge et duré jusqu'au 20ème siècle, mais elle s'est rompue sous la pression de l'industrialisation et le dépeuplement concomitant des campagnes.Lors de la montée en estive, au son de nos cloches, sonnailles et grelots, temps de la transhumance, de nombreux villages situés aux carrefours des vallées fêtent cet évènement agro-pastoral proche du mois de mai. Nombreuses sont les brebis portant des sonnailles en sourdine à leur cou. Elles aident les bergers et les chiens pour trouver les brebis au moment où les nuages bas réduisent la visibilité ou à l'aube lors du rassemblement du troupeau. Les sonnailles sont aussi une source de fierté et une marque d’identité pour l'éleveur. Voir les modèles de sonnailles disponibles... La fabrication du fromage en montagne (exemple Ossau-Iraty) constitue une ressource significative. Il permet de valoriser la production laitière et de consommer en hiver ce qui a été obtenu au printemps ou durant l'été, lorsque la lactation est la plus abondante. Le fromage tient donc une place importante dans l'alimentation des communautés de montagne.Moment particulier et repère important du calendrier pastoral, la transhumance est une activité traditionnelle qui s’appuie sur l’expérience et le savoir-faire des bergers. Beaucoup de coutumes et rituels festifs destinés à protéger les troupeaux des dangers du voyage ou du séjour, décorations des plus belles bêtes, cloches ou sonnailles rythmant par leur musique la marche des troupeaux, fêtes de la transhumance ou fêtes des bergers que nous trouvons traditionnellement en montagne. Voir les modèles de sonnailles disponibles...           Musées et expositions recommandés...- Musée européen d'art campanaire à L'Isle-Jourdain dans le Gers. Artisans remarqués...  Jean-Yves BEHOTEGUY  Tél. 05 59 70 14 05Atelier de sculptureLA BASTIDE CLAIRENCE (Pyrénées Atlantiques)   Producteurs recommandés...- Eric ANDERE Tél. 05 59 28 93 64Producteur de fromage 100% brebis Maison Goyheneix à BARCUS (Pyrénées Atlantiques)- Pierre et Priscilla BLONDIAUXLe Cayolar ITOLA - Route d’Iraty à Lecumberry (Pyrénées Atlantiques)situé au pied du Pic d’Irau (Iraukututuru)Pensez téléphoner au 05 59 37 08 53, ils se feront le plaisir de vous y acceuillir, partager leur savoir-faire du beau métier de berger en Pays Basque. Vous y dégusterez leurs savoureux fromages (100% brebis) et charcuteries de porc basque et de brebis.Bergers sans terres, leur projet "Les Plans d'Hotonnes" a été soutenu par LA FONCIERE - terre de liens   Folklore et festivités autour du pastoralisme et de la transhumance...Le groupe "Lou cuyala d'Aüssaü"        Le « Cuyala d’Aüssaü » a été créé à BIELLE (Pyrénées-Atlantiques) au printemps 1966. Plus de trente ans après sa création, plus de 60 membres de tous âges venant des différents villages de la vallée d’Ossau pour préserver et faire connaître les danses, les chants, les costumes traditionnels.  Quelques références au service de l'élevage ovin...- Alliance Pastorale - Eleveur ovin   - Institut de l'élevage - Ovins lait - www.patre.frVoir les modèles de sonnailles disponibles...Pour vous-même, votre association, groupement ou syndicat de producteurs, si vous souhaitez personnaliser vos cloches, sonnailles et grelots CLIQUER ICINota : Toute entité qui le souhaiterait peut être référencée gratuitement en lien comme site ami sur simple demande en cliquant sur (nous contacter). Merci de nous signaler toutes erreurs éventuelles et proposer vos suggestions.
Rédigé le  29 déc. 2014 21:27 dans Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Dès à présent, les éleveurs du Munster préparent leurs cloches en vue de la transhumance des trou...

 


Traditionnellement, les éleveurs préparent les cloches en vue de la transhumance du bétail vers ces deux hautes vallées.

Il faut du temps. Pas uniquement parce que cela grimpe, mais surtout pour découvrir et profiter de ces superbes paysages, de ces magnifiques villages, des crêtes et des chaumes, des vallées et de vallons qui se déroulent.

La montée au Plaetzerwasel est ardue mais superbe, le Markstein et les chaumes valent un long arrêt, mais aussi le joli lac de la Lauch, la belle église de Lautenbach et son porche roman sculpté, Wintzfelden et sa magnifique vue sur le vallon, Soultzbach et ses rues médiévales, Gunsbach et l'ombre grandiose du sorcier de Lambaréné...


De Munster à Sondernach, la route traverse les villages typiques du Val saint Grégoire avec ses maisons si particulières. A Soultzbach, vous y verrez l'ancien château des Hattsatt-Schauenbourg, l'église saint Jean Baptiste (XVè-XIXè) avec son orgue Callinet de 1833, sa custode et ses belles pierres tombales, la chapelle Sainte Catherine du XVè (statues et peintures du XVIIIè).


Tout au long de cette montée en estive, résonnent les plus belles sonnailles. Elles témoignent de l'attachement de l'homme à son troupeau, mais aussi de la situation sociale du propriétaire des animaux...


"L'animal qui, dans un troupeau, va le premier avec la cloche au cou."


Voir nos modèles de cloches pour vaches


C'est aussi un moment festif qui rassemble tout au long de la montée vers les estives, ceux de la ville et de la campagne qui se plaisent à partager cette tradition agro pastorale...




Ce sont les 24 et 25 mai 2013 dans la vallée de Munster en Alsace,


Cliquez-voir! Venez nombreux!




Mai 2013 - Dates et programmes des fêtes de la transhumance en Vallée de Munster, Vosges, Région d'Alsace - Recommandé par son-nay.com


C'est principalement la race vosgienne que l'on trouve lors de la montée des troupeaux vers les pâturages d'altitude restés verdoyants dans la vallée de Munster.




Fromage de Munster - Ville et Vallée des Vosges en Alsace - Recommandé par son-nay.comMalgré quelques difficultés (conditions de travail, manque de rentabilité en montagne), l'agriculture reste très présente sur les hautes-chaumes qui accueillent, en estive, les troupeaux des vallées. Actuellement, bon nombre des exploitations se sont diversifiées et pratiquent l'accueil touristique et la vente directe de leurs productions, notamment le Munster.


Cliquez-voir le moelleux de ce Munster dans lequel vous trouverez en lien les renseignements sur la visite de la Maison du fromage!



Rédigé le  5 jan. 2014 19:00 dans Eleveurs de brebis, chèvres, vaches et juments...  -  Lien permanent
0 Commentaires  
 
Pour comprendre comment
est sécurisé votre paiement,
vous pouvez cliquer sur cette image.



103 langues
pour être à votre écoute...
 


Pour consulter l'avis de nos clients,
vous pouvez cliquer sur cette image.

Avis des clients de son-nay.com par Shopping Satisfaction